Histoire de Saint-Agapit

Historique de Saint-Agapit

Le territoire d’origine de Saint-Agapit provient de trois seigneuries contiguës portant les noms de Gaspé, des Plaines et Beaurivage. En 1806, l’ouverture du chemin Craig permit de se diriger vers cet arrière-pays, où les premières familles vinrent s’installer vers 1822.

Saint-Agapit prend véritablement son essor lors de la construction du chemin de fer du Grand Tronc, vers 1850. Dix ans plus tard, une population de près de 500 per­sonnes gravitait autour de la rivière Noire, C’est à cette époque que des démarches furent entreprises auprès de l’archevêché de Québec pour obtenir la fondation d’une nouvelle paroisse. Le territoire fut organisé en municipalité le 8 mai 1867 sous le nom de Saint-Agapit-de-Beaurivage. En 1911, une seconde municipalité s’est for­mée comprenant le coeur du village, nommée Saint-Agapitville, et ce n’est qu’en 1979 que les deux entités furent regroupées à nouveau sous le vocable actuel de Saint-Agapit.

Les armoiries de Saint-Agapit

Explication du symbolisme

Les armoiries de Saint-Agapit ont été dressées avec le plus grand soin par le Collège Canadien des Armoiries et symbolisent l’histoire de cette belle municipalité du comté de Lotbinière.

Les «barres bleues et «argent» qui forment le fond des armoiries de Saint-Agapit représentent, héraldiquement parlant, le nom Territorial de la seigneurie de Beaurivage et la désignation de la municipalité; Beaurivage étant ici interprété littéralement. La couleur bleue représente l’eau et l’argent, le rivage. Gilles Rageot s’intitulait Sieur de Beaurivage tout comme son père s’intitulait Sieur de Saint-Luc; toutefois, la famille Rageot ne possédait pas d’armoiries.

L’introduction des «trois cinquefeuilles» dans les armoiries municipales a été faite pour symboliser le seigneur Fraser et son petit-fils, Walter Davidson, le dernier seigneur, car la famille Fraser porte des armoiries-qui se lisent «d’azur (bleu) à trois cinquefeuilles d’argent».

La cinquefeuille est un très vieil emblème héraldique qui figure dans les armoiries de nombreuses familles de vieille noblesse. Dans le cas de la famille Fraser, les héraldites s’accordent pour dire que la cinquefeuille est, à proprement parler, une fleur de fraisier, allusion évidente au nom Fraser que l’on dit d’origine française.

Devise

« AD MELIORA SEMPER»

La devise de Saint-Agapit se traduit par: «VERS LE MIEUX TOUJOURS» est une allusion au sens figuré et une objurgation aux citoyens de Saint-Agapit de cultiver les traditions ancestrales et de travailler tous ensemble pour le bien commun.

Nouvelles

Voir toutes les nouvelles